Home » Normandie 1944 » SUJET 01: Préparation (GB) » Embarquement des pathfinders de la 82nd airborne le 5 juin 1944

Embarquement des pathfinders de la 82nd airborne le 5 juin 1944

. . . -

code morse de la lettre V de Victoire

L'origine des Pathfinders... ou éclaireurs

Les premiers sauts opérationnels effectués par la 82nd Airborne Division en Sicile (9 juillet 1943), furent accompagnés de lourdes pertes principalement parce que les largages s'effectuaient trop loin de la DZ (Drop Zone - zone de largage), il fut alors décidé de créer des équipes d'éclaireurs, parachutés à l'avance pour sécuriser et baliser les zones de largage. Ces hommes sont dotés d'un nouveau matériel spécifique, l'émetteur de balise « EUREKA » (AN/PPN-1A), couplé à un récepteur situé sur le C-47 appelé « Rebecca » (APN-2) afin d'améliorer la précision des sauts. Les premières équipes de Pathfinders furent parachutées en Italie à Salerne le 13 septembre 1943.

En février 1944, le nouvel aérodrome de North Whitman, en Angleterre, a été créé en tant qu'école d'éclaireurs au sein de la IX Troop Carrier Command Pathfinder School. A cette époque, l'image des Pathfinders n'avait pas cette réputation d'élite, la 82e et la 101e envoyèrent 300 parachutistes en entraînement. Certains étaient volontaires, d'autres ont été mutés pour des problèmes de discipline.
Chaque équipe Pathfinder s'est vu attribuer un C-47 et son équipage spécifique. Les parachutistes de ces unités sautaient 5 à 7 fois par semaine, au moins deux fois la nuit. En mai 44, 18 équipes sont constituées pour l'opération Neptune, trois pour chaque zone de largage (DZ A, N, C, O, D, T).

Composition d'une équipe

  • Un chef d'équipe d'officiers, (Lieutenant)
  • Un officier adjoint chef d'équipe
  • Deux opérateurs « EUREKA »
  • 2 assistants opérateurs
  • 7 hommes équipés chacun de deux lampes holophanes
  • 4 à 6 hommes pour protéger la DZ.

Le mode opératoire

Lors d'un saut de nuit, 7 Pathfinders sautent avec deux lampes Holophane aussi appelées lampes Aldis. Ils se positionnent au sol pour former un T, la base du T indiquant la direction du saut, la barre transversale, le départ du saut. Ils allument leurs lampes dès que le bourdonnement des moteurs de l'avion de tête est perçu. Les lampes sont placées sur des trépieds télescopiques de manière à être facilement visibles depuis un avion mais quasiment invisibles depuis le sol. La dernière lampe clignote selon la fréquence de la lettre Morse associée à la DZ, permettant d'identifier chacune des zones de largage. Lors d'un saut en journée, des panneaux de couleur orange phosphorescents sont posés sur le sol.

Le thème choisi

Soirée du 5 juin 1944 aux environs de 22H, sur le terrain d'aviation de North Witham au Royaume-Uni. Les Pathfinders du 1-505th PIR, 82d ABN DIV, dirigé par LT Michael C. Chester, se préparent à embarquer à bord du C-47A Skytrain numéro 12 qui les amènera en Normandie.

Leur cible : la Zone de Largage "N" près de Ste Mère Eglise.

L'heure de largage prévue : 01h21.

Nom de code de la mission : Boston.

Pathfinders – Stick 1 – 505th PIR – nbr12

Composition du stick "12"

  • First Lieutenant Michael C. Chester – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn, A Co
  • Staff Sergeant Simon H. Hannig – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Sergeant James E. Jones – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Technical 5th Maynard S. Meyers82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Corporal Lewis D. Allen – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private First Class Jasper J. Bowman – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private First Class Leslie D. Freis – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private First Class John E. Ragle – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private First Class Philip F. Verduce – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private First Class William W. Young – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private Charles L. Burghduff – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private Charles S. Copping – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private James J. Currin – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private Edward Devonshuk – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private Robert M. Murphy – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn, A Co
  • Private George H. Purcell – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private Ralph Stout Jr – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn
  • Private Julius A. Wyngaert – 82nd Airborne Div., 505th PIR, 1st Bn

Le terrain d’aviation de North Witham

En bref…

../..

RAF North Witham est un terrain d’aviation militaire de l’armée de l’air britannique, la Royal Air Force, de la période de la Seconde Guerre mondiale. Il fut établi par la RAF, et prêté à la United States Army Air Force. Il est actuellement abandonné dans le bois appelé Twyford Wood, dans le comté de Lincolnshire, en Angleterre. Il tire son nom d’une rivière proche, la Witham.

../..

Pour en savoir plus :

Photographie de North Witham prise le 17 janvier 1947.
Le moteur a été retiré et renvoyé dans la boîte à rabiots

Pour la Willys, j'ai opté pour la sécurité en prenant le modèle TAMIYA, référence très connue N°219. Vu le nombre d'articles traitant de ce modèle, je me bornerai à mettre en évidence les quelques aménagements, ajouts et particularités que j'apporterai au modèle.

J'ai divisé en deux blocs "traditionnels" avant mise en peinture, caisse et châssis. Le moteur étant caché, j'ai décidé de ne pas le monter... direction la boîte à rabiots.

Petite particularité, la banquette arrière ne sera pas placée pour accueillir le "stowage" de Black Dog. Ce dernier ne s'emboîte pas parfaitement, j'ai donc dû "ravancer" le siège conducteur. J'ai préféré cette option à celle de "trancher" dans la pièce en résine de toute beauté au niveau gravure.

Ravancement du siège conducteur
Montage à blanc

Pour la petite histoire, la remorque est montée depuis des années... Je la ressors pour l'occasion.

Il a fallu gratter, poncer, ajuster pour permettre au Stowage d'épouser la remorque.

Montage à blanc de la remorque.
Couche de Primer (Vallejo) non dilué

Quand je mets du Primer.... c'est à la chaîne chez moi. Neuf maquettes passées au Primer en une soirée. Prêt pour la suite. Evidemment tout n'est pas destiné à ce topic... Mais si le temps me le permet, certains modèles viendront alimenter d'autres articles. Priorité aux Pathfinders.

Mise en couleur

Pour la Willys, je vais tester le pré-ombrage avec un Dark Grey Blue de chez Vallejo. Je lie ensuite le tout avec une fine couche Russian Green de chez Vallejo. Après séchage, travail par couches successives des teintes Olive Drab traditionnelles.

La tâche la plus ardue est de peindre le stock de matériel transporté par la Willys... Je vous laisse une photo de ma palette humide après tous les mélanges...

Pour ajouter un petit détail supplémentaire, j'ai confectionné un filet de camougflage de type hessian. Pour ce faire, j'ai étendu une référence de chez feu Verlinden, découpé de fines bandelettes de papier collées à la colle blanche. Ensuite je les ai peintes dans différentes teintes allant du marron au moutarde en passant par l'olive drab. J'ai ensuite lié le tout avec une teinte diluée d'olive drab. Je l'ai disposé sur le capot de la Willys.

Après passage au vernis (après évidemment la pose des décals), place au différents lavis (terre sombre). Ensuite, je me suis amusé avec des pigments (référence Tamyia que j'avais depuis des années... jusqu'à les oublier). Et je suis assez content du résultat.

Petit challenge… pour moi

Souhaitant mettre en scène un pathfinder occupé à s’équiper, tel Victor Frankenstein, j’ai disséqué plusieurs figurines et réassemblé une nouvelle figurine. Pour le détail, buste et bras gauche de la figurine de la Willys Tamiya, tête Verlinden, bras droit Verliden, jambes Verlinden et équipement Verlienden + Gecko Models.

Le baraquement

Comme pour la Willys, je teste le pré-ombrage en Dark Grey Blue + Russian Green très léger pour lier le tout (Vallejo).

Viennent ensuite (après une couche de vernis) les différents lavis terre sombre + rouille.

Quelques détails sont ajoutés pour plus de réalisme, comme les vitres en papier-fenêtre d’enveloppes postales, quelques affiches issues de ma boîte à rabiots,…

La base du diorama est en polystyrène. La piste est issue de la gamme MAIM (référence que j’avais en stock depuis des années). La prairie est une référence NOCH.

La piste a été également pré-ombrée, pour recevoir ensuite différentes couches de plus en plus atténuées de gris. Ont suivi les lavis et un peu de drybrush. Quelques tâches d’huile, quelques touffes d’herbe ajoutent un brin de réalisme au tout.

Et voilà le diorama terminé.

D’autres photos viendront compléter l’article… elles sont « portées disparues » pour l’heure :-(.

Suivre Jean-Pascal Lefebvre:
Touche à tout depuis plus de 40 ans. Bien qu'ayant débuté avec les modèles de véhicules de la seconde guerre mondiale, qui sont avec l'aviation mes cibles préférées, je prends plaisir à réaliser toutes sortes de maquettes... à partir du moment que ça se monte.
3.6 7 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Frédéric Triou
Auteur D2MM
13 avril 2024 22h01

Bravo, le souci du détail.

Martial HELLO
Invité
Martial HELLO
25 février 2024 11h06

Sujet à suivre sans aucun doute ! ! ! Bravo

Bruno
Invité
Bruno
11 janvier 2024 17h23

Super Jean Pascal ! Cela complète mon sujet, d’ailleurs petite précision sur les deux figurines de paras que tu as choisi ce ne sont pas des pathfinders mais des membres des « Filthy 13 » un groupe de démolition que je vais évoquer dans mon sujet.( Celui à la tête nue avec la coupe d’iroquois) L’autre peut passer un para reste un para !

Didier Cherasse
Auteur D2MM
10 janvier 2024 17h54

Ton thème se rapproche du mien puisque lié au parachutage, sauf que tu arriveras en premier en Normandie. Je vais suivre ton montage avec intérêt

Didier Lefebvre
Administrateur
3 janvier 2024 20h30

Un super début d’article ! nikel Jean-Pascal !