Home » Normandie 1944 » SUJET 08: Attaque aérienne & Action des FFIs » Deux Pilotes dans le cockpit d’un P51 Mustang !!!!

Deux Pilotes dans le cockpit d’un P51 Mustang !!!!

Diorama Mustang P51C du Capitaine Eugeniusz Horbaczewski

1/72 - Arma Hobby

Projet

« Sur la base de Coolham, le personnel de la base était réjoui de voir enfin atterrir le Mustang de leur Squadron-Leader. Se précipitant auprès de leur Commandant, ils furent éberlués de voir deux hommes s’extraire du cockpit. »

Mais comment cela est-il arrivé ?

Un peu plus tôt :

« les Américains étaient en train de construire un nouvel aérodrome près d’Azéville. Il survola la piste à basse altitude en agitant les ailes pour indiquer qu’il allait atterrir, vira au loin puis posa son Mustang avec précision.

Les Américains, apercevant les damiers rouges et blancs du Mustang, comprirent qu'un chasseur polonais avait atterri. Immédiatement, ils accoururent vers Horbaczewski qui expliqua la raison de son atterrissage et demanda qu’on lui fournisse une Jeep. »

 

Capitaine Eugeniusz Horbaczewski

Anecdote complète de la bataille de Normandie :

La bataille de Normandie faisait rage. Le 22 juin, la presqu'île du Cotentin était occupée en partie par les troupes américaines. Le Squadron 315, mené par le S/Ldr Eugeniusz Horbaczewski, avait pour mission de réduire les forces allemandes. Les Mustang III allaient devoir larguer leurs bombes sur des unités blindées lors de la première attaque et mitrailler les positions ennemies lors de la seconde avant de quitter le secteur. L'aviation américaine et britannique prendraient ensuite le relais.

Au cours de l’attaque, les pilotes polonais subirent des tirs anti-aériens très intenses. Certains déclarèrent par la suite qu’ils se blottissaient dans leurs Mustangs tant ils étaient cernés d'essaims de projectiles traceurs et incendiaires et d'éclats d'obus. Le P/O Henryk Stefankiewicz perdit la vie au cours de l’attaque lorsqu’il fut abattu par la Flak. Le Mustang du W/O Tadeusz Tamowicz fut sévèrement atteint par l'artillerie antiaérienne au moteur et dans le fuselage. Il informa aussitôt par radio son Squadron-Leader qu’il devait atterrir d’urgence car son moteur ne fonctionnait plus. Sous la protection d’Horbaczewski, il réussit à atterrir train rentré dans une zone marécageuse mais rapidement son Mustang commença à s’enfoncer dans la vase. Bien que blessé aux jambes le W/O Tamowicz parvint à s’extraire rapidement du cockpit puis, pataugeant jusqu'à la taille dans l'eau et la boue, se dirigea vers des buissons à proximité. Il ôta ses effets de vol qu’il fit sécher au soleil et fit signe à Horbaczewski qui le survolait. Celui-ci avait remarqué qu’à proximité, les Américains étaient en train de construire un nouvel aérodrome près d’Azéville. Il survola la piste à basse altitude en agitant les ailes pour indiquer qu’il allait atterrir, vira au loin puis posa son Mustang avec précision.

Les Américains, apercevant les damiers rouges et blancs du Mustang, comprirent qu'un chasseur polonais avait atterri. Immédiatement, ils accoururent vers Horbaczewski qui expliqua la raison de son atterrissage et demanda qu’on lui fournisse une Jeep. Au volant du véhicule, il se dirigea vers le secteur où l’appareil de son co-équipier s’était abîmé mais ne put s’approcher du W/O Tamowicz. Il dut parcourir environ quatre cents mètres à pied, s’enfonçant dans la boue avant de l’atteindre. A sa grande surprise, Tamowicz aperçut soudain son Squadron-Leader venir le secourir. Le Mustang avait entre temps disparu dans le marécage. Tamowicz se rhabilla et s'accrocha fermement à l'épaule d’Horbaczewski et tout en pataugeant dans le marais, tous deux regagnèrent la Jeep puis quelques minutes plus tard le terrain d’aviation.

Tamowicz fut stupéfait de la décision prise par son Commandant qui avait décidé de le ramener en Angleterre. Bien que prévu pour un seul homme, Tamowicz se plaça sur le siège du Mustang avant qu’Horbaczewski ne s’asseye soigneusement sur les genoux de son compagnon sous les yeux ébahis des Américains. Rejoignant l’extrémité de la piste, l’appareil décolla plein gaz en direction de l’Angleterre sous les acclamations des soldats américains qui avaient assisté à la scène.

Sur la base de Coolham, le personnel de la base était réjoui de voir enfin atterrir le Mustang de leur Squadron-Leader. Se précipitant auprès de leur Commandant, ils furent éberlués de voir deux hommes s’extraire du cockpit. Le W/O Tamowicz fut rapidement pris en charge par l’équipe médicale et soigné.

Ceux qui assistèrent à cette scène inouïe se sont toujours souvenus de l’action héroïque et du panache d’Eugeniusz Horbaczewski. Ce sauvetage peu commun est resté dans les annales de la Royal Air Force.

(Source : http://asaapicardie3945.fr/index.php/francais/aviateurs/241-18-aout-1944-s-l-eugeniusz-horbaczewski-p51-mustang-iii-fighter-squadron-315-polonais-velennes-oise)

Présentation du pilote Eugeniusz Horbaczewski :

Courant janvier 1944, Eugeniusz Horbaczewski  fut affecté sur la base de Northolt pour sa conversion sur un nouvel appareil, le North American Mustang III.

Le 15 février, il prit le commandement du Squadron 315 “Debliński” au sein de la 2e Tactical Air Force, de création récente, pour les besoins exclusifs du futur débarquement. Il fut promu officiellement Squadron Leader.

En février 1944 le capitaine Horbaczewski prend donc le commandement de la 315e escadrille de chasse.

Après le Débarquement de Normandie du 6 juin 1944, une autre tâche ardue s’ajouta aux aviateurs du Squadron 315 : chasser dans le ciel anglais les V1, bombes volantes nazies très meurtrières, qui terrorisaient et tentaient de démoraliser les populations civiles. Le S/Ldr Horbaczewski s’en adjugea quatre.

Le 18 août 1944, Horbaczewski avec son escadrille (12 avions) s'envole pour une mission au-dessus de la France. Les Polonais attaquent par surprise un groupe de 60 Fw-190 environ. Horbaczewski en abat trois, mais lui-même périt au combat. L'épave de son avion n'est retrouvée qu'en 1947 près de Velennes.

Eugeniusz Horbaczewski est enterré au cimetière de Creil. Le capitaine Horbaczewski totalise 17 victoires homologuées.

(source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Eugeniusz_Horbaczewski )

Présentation de la 315 escadrille de chasse :

Durant le conflit l'escadrille a été délocalisée à plusieurs reprises. Le 26 mars 1944 les Spitfire sont remplacés par des P-51 Mustang. La 315e défend le sud de l'Angleterre contre les bombes volantes V1 et participe à la Bataille de Normandie. L'épopée de la 315e escadrille de chasse polonaise s'achève le 6 décembre 19461, jour de sa dissolution.

(source : https://fr.wikipedia.org/wiki/315e_escadrille_de_chasse_polonaise)

LA MAQUETTE
ouverture de la maquette et nettoyage des grappes au savon liquide

Réalisation du cockpit étape 1

Dépose à l'aérographe d'un primer Gris du fabricant Ammo Mig.

Eugeniusz Horbaczewski dans son cockpit

Source photo Arma Hobby

Peinture et montage du cockpit

Le choix de la peinture s'est porté sur le fabricant AMMO MIG proposée entre autre dans la notice du kit Arma Hobby :

Mig Jimenez, S.L.

Peinture à l'aérographe ou au pinceau en couches fines.

Montage et Drybrush du cockpit

Pour le drybrush j'utilise la gamme Dio Drybrush acrylique de Ammo Mig couleur aluminium :

 

DRYBRUSH Aluminium (migjimenez.com)

Siège du cockpit assemblé

il manque encore les ceintures

Le kit Arma Hobby propose des décalcomanies, je vais acheter un kit Eduard en Photo découpe plus réaliste.

 

Cockpit au 1/72

Assemblage des éléments

C'est vraiment petit le 1/72 !

J'utilise des lunettes loupe de bijoutier

Le Pilote au 1/72

Pour la future mise en scène (Diorama), le choix du pilote à l'échelle 1/72 s'est porté sur un pilote en mouvement pour mieux représenter une scène de la vie du Pilote Eugeniusz Horbaczewski.

Le plastique injecté ou moulé laisse beaucoup de trace difficile à éliminer à cette échelle.

J'ai donc recherché des pilotes en impression 3D sur des sites marchand comme ETSY

Dont voici le lien ci-dessous :

RAF de la Seconde Guerre mondiale Les quelques-uns Scramble 1/72 1/76 1/87 1/100 1/144 Options d'échelle - Etsy France

 

Réception du pilote dans une cage 3D

Le personnage est très bien protégé dans une cage 3D et se dégrappe facilement

Etapes de peintures à l'acrylique du pilote

J'ai utilisé des peintures à l'acrylique de différentes marques AK , Vallejo et Ammo Mig

Le support du personnage est un cure dent.

Détails du pilote au 1/72

Utilisation d'un pique huile de bijoutier pour déposer une goutte d'eau artificielle de la marque NOCH (Disponible en modélisme ferroviaire)

Ceci afin de représenter le reflet des verres de lunettes

Retour au cockpit

Peinture à l'aérographe des couleurs de l'intérieur du cockpit

Ajout de détails au tableau de bord et au cockpit

Même si le kit Arma hobby est très détaillé, il est intéressant d'utiliser un kit Eduard pour P51C de 2023

En effet, l'avion sera mis en scène avec la verrière ouverte

Suivre Doni:
J’ai 50 ans et je viens de reprendre les maquettes, il y a environ 5 ans à raison d’une maquette par an. J’ai fait des dizaines et des dizaines de maquettes au 1/72 et 1/35 principalement, lorsque j’étais adolescent jusqu’au début de la vingtaine. Après la vie à fait que je suis passé à autre chose…. A l’époque il n’y avait pas les nombreux trucs et astuces des vidéos de Plastikdream.
Derniers billets de
3.6 8 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

12 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Didier Cherasse
Auteur D2MM
10 janvier 2024 17h15

Belle présentation et très beau début de montage. Je vais suivre avec plaisir

Carpiot03
Auteur D2MM
10 janvier 2024 14h35

très belle présentation avec de belles photos en plus de cette superbe histoire d’un vrai héros

ROUINVY
Invité
ROUINVY
3 janvier 2024 15h25

Très intéressante cette histoire et bien écrite. Bravo.

Propeller63
Auteur D2MM
3 janvier 2024 11h40

Tiens un autre pilote Polonais ! Ils furent nombreux ces courageux et à 2 dans un mustang il fallait oser…Bon montage !

Frédéric Triou
Auteur D2MM
2 janvier 2024 16h18

Très belle histoire humaine dans la « Cadillac du ciel ».

AirKit
Auteur D2MM
2 janvier 2024 16h08
Didier Lefebvre
Administrateur
1 janvier 2024 7h28

Ça démarre très fort Doni, très belle présentation, ça donne envie de te suivre !

AirKit
Auteur D2MM
1 janvier 2024 1h15

Bonjour Doni,
Projet très chouette, je ne connaissais pas cette anecdote. La maquette Arma Hobby est top, tu vas te faire plaisir
Bonne années 2024
Airkit